Vivre avec l’hépatite

Introduction

Si vous recevez le diagnostic d’hépatite, il n’y a pas de raison de paniquer. Tant que la maladie n’a pas progressé, vous pouvez mener une vie normale. Il est important de vous renseigner sur votre maladie. Demandez conseil sur les possibilités de traitement et sur la manière dont vous pouvez protéger votre entourage d’une contamination. C’est aussi à vous de prendre la décision finale concernant un traitement, après une discussion approfondie avec votre médecin traitant.

Voici ce qu’il vous faut savoir :

  • Faites des contrôles réguliers chez votre médecin. Un traitement correct commencé à temps permet d’éviter en grande partie les complications d’une hépatite.
  • Faites-vous vacciner contre l’hépatite B et l’hépatite A. Une infection supplémentaire par ces deux virus pourrait aggraver l’atteinte du foie.
  • L’hépatite passe souvent longtemps inaperçue ou ne s’accompagne que de symptômes grippaux légers, maux de tête ou nausées. Votre foie pourrait néanmoins présenter des lésions.
  • Comme le foie augmente quelque peu de volume, il peut en résulter des douleurs dans la partie supérieure droite de l’abdomen. En outre, les yeux et la peau peuvent se colorer en jaune et l’urine devenir foncée.
  • Alimentation : on peut manger de tout, mais il faut fortement limiter la consommation d’alcool.
  • Activité physique : il n’y a pour ainsi dire pas de restrictions, ni pour les activités professionnelles ni pour la pratique du sport.
  • La fatigue est un symptôme fréquent de l’hépatite chronique.
  • On peut voyager, embrasser et avoir des rapports sexuels pour autant que l’on observe certaines règles.
  • Une grossesse est envisageable en prenant certaines mesures.

Symptômes

Il arrive fréquemment que l’on ne remarque pas une hépatite aiguë, l’inflammation du foie pouvant passer totalement inaperçue. Cependant, les symptômes ci-après se manifestent parfois. Cela commence comme une grippe, on se sent fatigué, on a des maux de tête et souvent aussi un peu de fièvre. Les nausées sont également fréquentes, parfois suivies de constipation, diarrhée ou flatulences. Il se peut que la peau et le blanc de l’œil se colorent en jaune. Toutefois, ces troubles disparaissent la plupart du temps spontanément après quelques semaines. Dans le cas de l’hépatite B et C, l’infection peut devenir chronique. La fatigue est un symptôme fréquent de l’hépatite chronique. D’autres troubles sont rares, même lorsque la maladie est déjà à un stade avancé.

Au quotidien

A quelques exceptions près, il n’y a pas de restrictions au quotidien. Vous pouvez manger de tout, mais devez limiter fortement la consommation d’alcool. Il n’y a pas de restrictions pour le travail, les loisirs et les voyages. L’activité physique et le sport sont conseillés. Vous pouvez embrasser et avoir des rapports sexuels, pour autant que vous observiez certaines règles dont vous devriez parler avec votre médecin. Vous devez songer que les excréments sont contagieux en cas d’hépatite A. C’est la raison pour laquelle, par égard pour vos proches, il convient de respecter l’hygiène la plus stricte aux toilettes et de toujours se laver les mains soigneusement. Dans le cas de l’hépatite B, il est très important que les proches et les partenaires sexuels soient vaccinés. Une grossesse est envisageable, mais il vous faut parler avec votre médecin des mesures de précaution à prendre.