Etudes et projets

Nous vous présentons ici les projets, études et articles les plus récents et les plus passionnants en relation avec l’hépatite B et C. Ils reflètent à la fois les activités d’Hépatite Suisse, qui englobent notamment les projets phares avec lesquels le réseau Stratégie hépatite suisse vise l’objectif d’élimination, et celles d’autres acteurs.

Votre projet ou votre étude ne figure pas ici ? C’est avec plaisir que nous les découvrirons : info@hepatitis-schweiz.ch.

Projets phares

« HepCare » – l’hépatite soignée auprès du médecin de famille

Objectif : il convient de renforcer le rôle des médecins de famille et des spécialistes de l’addiction dans le dépistage, le diagnostic et le traitement ainsi que la vaccination (hépatite B). Les lacunes dans les connaissances doivent être comblées et les médecins de premier recours doivent recevoir le soutien d’un réseau de spécialistes.

Utilité : le traitement de l’hépatite C est une tâche gratifiante compte tenu de sa simplicité, de sa courte durée et des perspectives de succès élevées. Il ne pose généralement pas de problèmes grâce aux médicaments de dernière génération qui sont efficaces pour tous les types de virus. Le spécialiste doit prescrire le traitement, mais le suivi peut très bien être effectué par le médecin de famille. Voilà qui permet de sensibiliser les médecins de premier recours à tous les enjeux de l’hépatite virale et, partant, d’optimiser la cascade thérapeutique.

Mesures : le projet commence par une phase pilote dans les cantons. On met sur pied un cercle de spécialistes qui sont à disposition pour un consilium ou des conseils et pour établir les ordonnances. Les médecins de premier recours sont encouragés à réaliser des traitements de l’hépatite C par le biais de formations et de matériel d’information.

Direction du projet : Hépatite Suisse

Durée : depuis le deuxième semestre 2018 jusqu’à fin 2022

Contact : Bettina Maeschli, directrice d’Hépatite Suisse, e-mail: bettina.maeschli@hepatitis-schweiz.ch, tél. 058 360 50 00
____________________________________________________________________________________________________________

« Benefit and Feasibility of a Birth Cohort Hepatitis C Screening Strategy in Switzerland: Cluster-Randomized Trial among Primary Care Physicians » (étude « HCV Screening »)

Objectif : l’étude entend déterminer le modèle optimal pour le dépistage du VHC en Suisse.

Utilité : il existe à l’heure actuelle une recommandation officielle de procéder au dépistage de l’hépatite C parmi les populations à risque. Or un tiers des personnes concernées ne sont pas au courant de leur diagnostic. Pour pouvoir dépister, diagnostiquer et traiter davantage de personnes, il faut des stratégies et des recommandations de dépistage qui soient applicables et bien acceptées par les médecins de premier recours.

Mesures : on évalue auprès des médecins de premier recours la faisabilité d’une stratégie de dépistage fondée sur le risque par opposition à une stratégie visant certaines classes d’âge particulièrement concernées. On interroge les médecins de famille et leurs patients.

Durée : depuis le deuxième semestre 2018 jusqu’à fin 2019

Direction du projet : PD Dr med. Gilles Wandeler, Hôpital de l’Ile
____________________________________________________________________________________________________________

« Management of follow-up care after successful hepatitis C treatment »

Objectif : chaque patient en Suisse qui a reçu un traitement pour l’hépatite et qui a été guéri bénéficie d’un suivi adéquat.

Utilité : certains patients atteints d’hépatite C ont besoin d’un suivi même après la guérison afin que l’on puisse détecter et traiter à temps d’éventuelles pathologies hépatiques subséquentes. Ainsi, ceux d’entre eux dont la fibrose était à un stade avancé présentent un risque accru de cancer du foie même après la guérison. Or certains patients ne viennent plus pour le suivi.

Mesures : le projet se divise en quatre parties : 1. l’élaboration de lignes directrices pour la Suisse s’appliquant au suivi de l’hépatite C ; 2. un projet centré sur le patient afin qu’il adhère au suivi ; 3. une étude comparative rétrospective portant sur l’adéquation du suivi chez les patients guéris ; 4. une étude comparative prospective qui examine l’effet à long terme du suivi des patients guéris de l’hépatite C et l’utilité pour la santé publique.

Durée : le projet démarre à l’automne 2019.
_______________________________________________________________________________________________________

Label « Hepatitis-free »

Objectif : micro-élimination de l’hépatite virale en milieu carcéral.

Mesures : la micro-élimination dans ce contexte requiert une définition. Les programmes de dépistage et les traitements ne commenceront qu’ensuite. Pour stimuler la concurrence, un label est décerné aux institutions qui atteignent en premier les objectifs fixés.

Projets

Hepfree.ch – Un projet pair à pair d’Arud

Les « pairs » ont été trouvés parmi les patientes et patients des centres Arud suivant un traitement de substitution aux opiacés (TSO). Deux membres de l’Association Hépatite C Suisse collaborent également. Leur objectif est d’élargir les connaissances relatives à l’hépatite C chez leurs pairs, d’améliorer le taux de dépistage et le taux de réussite des traitements de l’hépatite C et de prévenir les réinfections.

Pour en savoir plus sur les connaissances des usagers de drogues, les pairs vont mener une enquête auprès de 150 toxicomanes au cours des mois à venir. La stratégie d’information sera adaptée en fonction des résultats. L’enquête sera menée à Berne, Bâle et Zurich et répétée tous les six mois.

Le projet est réalisé en collaboration avec l’Association Hépatite C Suisse.

Etudes

The Swiss HCVree Trial : élimination de l’hépatite C chez les HSH co-infectés par le VIH et le VHC 


Durée :
 en cours depuis octobre 2015

Objectif : le Swiss HCVree Trial entend découvrir s’il est possible d’éliminer le VHC chez les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (HSH) qui présentent une co-infection VIH-VHC grâce au dépistage, au traitement et au conseil.

Contexte : les nouveaux cas d’infection par le VHC ont fortement augmenté ces dernières années dans le groupe des HSH positifs au VIH. Un test de dépistage du VHC est proposé à tous les HSH de la cohorte suisse VIH, de même qu’un traitement avec des médicaments antiviraux (AAD) si une hépatite C chronique a été constatée. En plus du traitement du VHC, toutes les personnes bénéficient d’entretiens de conseil pour pouvoir se protéger d’une infection future.

Premiers résultats : les premiers résultats ont été présentés à l’occasion de la CROI 2018. Quelque 87% des HSH positifs au VIH de la cohorte suisse VIH ont réalisé un dépistage de l’hépatite C. 4,8% présentaient une hépatite C active. Près de 70% ont reçu un traitement, ce qui a permis de diminuer de moitié les nouveaux cas d’infection par le VHC (autrement dit l’incidence), les infections chroniques étant pour leur part réduites de plus de 90%. Conclusion des auteurs : le dépistage systématique au sein de cette population suivi d’un traitement à l’aide des nouveaux médicaments antiviraux (AAD) et d’entretiens de conseil permet d’éliminer le VHC dans le groupe des HSH co-infectés VIH-VHC.

Vers la description de l’étude (en allemand)

Direction : Dr Dominique Braun, Prof. Jan Fehr. Hôpital universitaire de Zurich, Université de Zurich

Contact : Prof. Jan Fehr, Infectiologie, Hôpital universitaire de Zurich.

Publications: 
Braun DL. et al. High Cure Rates With Grazoprevir-Elbasvir With or Without Ribavirin Guided by Genotypic Resistance Testing Among Human Immunodeficiency Virus/Hepatitis C Virus-coinfected Men Who Have Sex With Men. Clinical Infectious Diseases 2018 Aug 13. doi: 10.1093/cid/ciy547.

Editorial commentary: 
Sulkowski M. The Proof Is in the Patient: Hepatitis C Virus Microelimination in the Swiss Human Immunodeficiency Virus Cohort Study. Clinical Infectious Diseases, 2018 Aug 13, https://doi.org/10.1093/cid/ciy551

______________________________________________________________________________________________________

L’hépatite C et le risque de maladies extra-hépatiques et de mortalité

Objectif : l’étude examine l’influence d’une hépatite C sur les maladies extra-hépatiques et sur la mortalité chez les patients co-infectés par le VIH et le VHC. Si la preuve scientifique est apportée que le VHC lui-même est à l’origine d’une fréquence accrue des maladies extra-hépatiques et d’une mortalité accrue, il conviendrait de viser le traitement de toutes les personnes infectées par le VHC, et ce indépendamment du stade de fibrose.

La comparaison porte sur les groupes de patients suivants : 1) participants de la cohorte suisse VIH (SHCS) avec charge virale VHC positive persistante face à des patients atteints d’hépatite C ayant guéri spontanément ; 2) participants de la SHCS dont l’infection par le VHC a été traitée sans succès face à des patients ayant été traités avec succès.

Contexte : les résultats obtenus jusqu’ici relatifs aux maladies extra-hépatiques liées à une infection par l’hépatite C ne sont pas homogènes. On a toutefois décrit chez les patients atteints d’hépatite C une fréquence accrue des affections rénales, des maladies osseuses, des troubles du métabolisme et des maladies cardiovasculaires par rapport à la population générale.

Publications :
Kovari H, Ledergerber B, Cavassini M, et al. High hepatic and extrahepatic mortality and low treatment uptake in HCV-coinfected persons in the Swiss HIV Cohort Study between 2001 and 2013. J Hepatol. 2015; 63: 573-580.

Contact :
Clinique des maladies infectieuses et d’hygiène hospitalière
Dr Helen Kovari, Hôpital universitaire de Zurich
Rämistrasse 100
8091 Zurich

Vers la description de l’étude (en allemand)

Articles

Hépatites virales chroniques
Gruber M, De Gottardi A
Prim Hosp Care Allg Inn Med. 2019;19(03):77-81
publié le 6.3.2019

Hépatites B en Suisse, situation épidémiologique en 2014–2017 (PDF)
extrait du : Bulletin de l’OFSP 35/18, p. 7 ss
publié le 27.8.2018

A buyers’ club to improve access to hepatitis C treatment for vulnerable populations(PDF)
Vernaz Nathalie, Calmy Alexandra, Hurst Samia, Jackson Yves, Negro Francesco, Perrier Arnaud, Wolff Hans
Swiss Med Wkly. 2018;148:w14649
publié le 22.8.2018

Hepatitis B prevalence, risk factors, infection awareness and disease knowledge among inmates: a cross-sectional study in Switzerland’s largest pre-trial prison (PDF)
Journal of Global Health
doi: 10.7189/jogh.08.020407
publié le 30.7.2018

The epidemiology of hepatitis C in Switzerland: trends in notifications, 1988–2015
Jean-Luc Richard, Christian Schaetti, Sabine Basler, Mirjam Mäusezahl
Swiss Med Wkly. 2018;148:w14619
publié le 26.4.2018

Excellent outcome of direct antiviral treatment for chronic hepatitis C in Switzerland
Bachofner Jacqueline A. et al.
Swiss Med Wkly. 2018;148:w14560
publié le 18.1.2018

Management of hepatitis C in decentralised versus centralised drug substitution programmes and minimally invasive point-of-care tests to close gaps in the HCV cascade(PDF)
Bregenzer Andrea, Conen Anna, Knuchel Jürg, Friedl Andrée, Eigenmann Franz, Näf Martin, Ackle Peter, Roth Martin, Fux Christoph Andreas
Swiss Med Wkly. 2017;147:w14544
publié le 20.11.2017

Reduction of acute hepatitis B through vaccina-tion of adolescents with no decrease in chronic hepatitis B due to immigration in a low endemicity country
Jean-Luc Richard, Christian Schaetti, Sabine Basler, Virginie Masserey Spicher
Swiss Med Wkly. 2017;147:w14409
publié le 17.2.2017