Intégration de l'hépatite dans le programme national de lutte contre le VIH

Berne/Zurich, le 12 septembre 2019 - Le Conseil des Etats a adopté aujourd'hui une motion demandant l'intégration de l'hépatite dans le prochain programme national sur le VIH. Le Conseil fédéral avait déjà recommandé l'adoption de la proposition du conseiller aux Etats Damian Müller. Hépatite Suisse salue cette décision car elle représente un pas important vers l'élimination de cette maladie infectieuse dangereuse.

80'000 personnes vivent avec l'hépatite B ou C dans notre pays, seules quelques-unes sont traitées chaque année. Bon nombre des personnes touchées ne sont pas au courant de l'infection. Chaque année, l’hépatite C coûte la vie à environ 200 personnes en Suisse, soit autant que le trafic routier. Chaque mort est une mort de trop. Une vaccination efficace protège contre l'hépatite B; l'hépatite C est facile à diagnostiquer, à traiter et à guérir dans plus de 95 % des cas.

Comme le montre la réponse du Conseil fédéral à une initiative précédente, la Confédération ne consacre que 300 000 francs par an à la lutte contre cette dangereuse maladie infectieuse. Trop peu pour lutter efficacement contre l'hépatite. Il y a maintenant une chance que cela change. Le programme national de lutte contre le VIH et les maladies sexuellement transmissibles expire en 2021. L'intégration de l'hépatite virale dans le prochain programme est une option évidente : les chevauchements entre les voies de transmission et les groupes de population particulièrement touchés par l'hépatite et le VIH sont importants. La coordination des mesures et l'utilisation efficace des ressources permettront d'éliminer l'hépatite et le VIH.

Renseignements :
Bettina Maeschli, directrice Hépatite Suisse, e-mail : bettina.maeschli@hepatitis-schweiz.ch, tél. : 076 412 33 35

Revenir