Cancer du foie : un risque particulièrement élevé avec l'hépatite D

Une méta-analyse de l'Université de Genève et des HUG montre que l'infection par le virus de l'hépatite D augmente le risque de cancer du foie trois fois plus que celui des personnes infectées par l'hépatite B.

Le virus de l'hépatite D n'apparaît qu'en même temps que l'infection par l'hépatite B. Il n'a pas encore fait l'objet de recherches approfondies. Il a maintenant été démontré que la co-infection par l'hépatite D est associée à une incidence plus élevée de cancer du foie. Le cancer du foie est un type de cancer très agressif et souvent mortel.

Les chercheurs ont évalué 93 études portant sur 100 000 patients. On estime que 250 millions de personnes dans le monde sont infectées par l'hépatite B et 15 à 20 millions par le virus de l'hépatite D. En Suisse, on estime que 44 000 personnes sont infectées par l'hépatite B et environ 1 500 par l'hépatite D.

Une infection chronique par le virus de l'hépatite B est contrôlable mais difficilement curable. Cependant, il existe un vaccin efficace qui protège également contre l'infection par l'hépatite D.

Les auteurs concluent à partir des résultats que tous les patients atteints d'hépatite B chronique devraient être testés pour l'hépatite D et que de meilleures thérapies sont nécessaires d'urgence pour traiter l'infection par l'hépatite B.

Alfaiate D. et al (2020): Chronic hepatitis D and hepatocellular carcinoma: A systematic review and meta-analysis of observational studies

Revenir